Scarabelli


« In Astro Veritas »

 

Astrologie homéopathique : identifiez votre similimum


So



xxx



x


x


xx

xx

x




xx

xxx

xxx






xx




Lu

x

x


xxx


xx

xxx

x

xxx


x



xxx



x



xxx



xx





Me

x

x




x


xxx


xx

xx


xxx



x

xx



x


xxx


x


x

xxx


Ve




x

x

x


xxx


xxx

xx



x



xx

xx


xxx



x





Ma

xxx

x

x





x


xxx

x

xxx

xx


xxx

xxx


x



x



xx


xx

x


Ju


xx

x

x


x


x


x

xxx

x




xxx

xx

x






xxx




Sa


xxx

x

xx

xx

x

xx

x

xx


x



xxx

x




xxx

xx

xxx

xxx

x

x

xx

x


Ur

xxx

x

xx



xxx




x

x

xx

x


x

x

xxx

xx



x



x


x

xxx


Ne

xx

x








x


xx

xx

x

x

x

xxx



xxx



xxx


xx

x

x


Pl

xx


xx


xxx





x



x

x

xxx

x


x


x

xx


x

x

xx

xxx


F



x





x


x

x

x

x



x


x






x



x


T


x


x

x




x







x



x

x

x

x




x


A

x

x




x


x


x

x






x




x



x



x


E

x




x

x


x


x




x

x


x



x



x


x



Be

xxx


xxx



x


x


x


xxx



xx

xxx





x



xxx



xx


Ta


xx


xxx



x


x


x



x

x

x

x


x

xxx


xxx

xx





Ge


x




x




xxx

xx


xx




xxx

x



x

xx


xxx



xxx


Cr




xxx

xx


x

xx

x




x

xxx



x



xxx

xx


xxx



xx


Li



xxx

x


xx




xxx

xxx

xx

x



xxx


xxx

x




x

xxx



x


Vi


xxx


xx

xx


xx

x



xxx





xx



xx

x

xxx

xx



xxx



Ba

x

xx


x

x



xxx



x




x

x

xxx





xxx

xx





Sc


xxx

xx


x





xxx


x

xxx

x

xxx








xx


xx

xxx


Sa


x

x







xx

xxx

xx

xx



xxx

xx

x






xxx



xx


Ca


xxx

xx

xxx





xxx





xxx


xx


xx

xxx

xx

xxx



x

x

xxx


Ve

xxx





xxx


xxx


x



x





xxx

x





x



xxx


Po

xxx




x

xxx


xx


x




xx



xxx



xxx

x

xx

xxx

xx


x

Ce tableau tient compte de la dernière mise à jour disponible, au 14 mai 2014.

Il est postérieur à la publication des deux ouvrages du Docteur Franck Nguyen et doit, de ce fait, être considéré comme le plus opératif.

*** TÉMOIGNAGES ***


Colette (Belgique), novembre 2010.


Voilà, en 10 jours ma vie a changé grâce à vous ! Petit à petit la flamme se ranime ; j'ai du tonus physique et mental que je croyais partis à tout jamais ; j'ai la pêche du matin au... presque soir. Je me fatigue très vite en fin de journée. Je suppose qu'il faudra encore un peu de patience pour faire la java le soir (sourire), c'est-à-dire accepter les soirées dansantes ,dîners, concerts, etc. Mais je suis en très bon chemin.

(Un mois plus tard...)
Je ne peux pas terminer cette année sans vous écrire ; car en effet, grâce à vous, cette année si sombre depuis janvier se termine en beauté ! Je serais bien ingrate de ne pas m'en souvenir et de ne pas, une fois de plus, vous remercier ! Votre Platine et votre Or m'ont changé la vie. Remis sur les rails. Restitué mon caractère enjoué... et j'en joue ! avec modération. Mon entourage s'en réjouit aussi. J'en veux pour preuve le réveillon de Noël (enfin la fête !) Que demander de plus ?


Véronique (Drôme), décembre 2011.


Trois mois ont déjà passé depuis la consultation que vous m'avez accordée. Bien des choses évoluent et se mettent en place, souhaitées ou inattendues...


Isabelle (Indre-et-Loire), mai 2012.


Un petit résumé avec des progrès légers en 4 mois. J'ai beaucoup moins d'angoisses, mais je ne suis toujours pas totalement autonome. J'ai trouvé un petit boulot d'une journée par semaine ce qui pour l'instant me convient car je fatigue très vite. Je ne sais pas où je vais mais j'avance pas à pas...


Virginie (Sarthe), juin 2012.


Je tiens à vous remercier pour le travail que vous avez effectué sur mon profil, et surtout au temps que vous y avez consacré. Vous m'aviez parlé de 20 mn d'entretien, nous avons été ensemble au téléphone pendant une heure... merci ! Cela m'a fait du bien de vous parler, et de parler avec vous. Un grand remerciement pour votre temps et cette réponse. Mais aussi et surtout pour votre générosité humaine et humaniste. Votre mail m'a conforté et réconforté.

(Un mois plus tard...)
La prise de Lachesis a eu un bon effet immédiat sur ma fatigue, j'ai pu effectuer mes journées correctement, réorganiser mon travail, planifier, et même faire des choses à la maison le soir... Le 27 juin, j'ai donc pris Thuya, avec l'apprehension d'une aggravation... J'avais 15 jours auparavant pris des antibiotiques pour sinusite + conjonctivite avec canal lacrymal droit bouché, la suite du gauche. J'ai donc eu un écoulement aggravé de l'oeil droit une journée, et c'est tout. Dans le mois : moins de fatigue ; mon cycle est revenu à 28 jours ; je suis peut-être un peu plus loquace, et arrive un peu plus à parler avec l'entourage ; j'ai toujours des soucis de mémoire légers, aggravés en fin de cycle ; des réveils longs et difficiles dans le sens de "j'emmerge lentement", mais maintenant sans déprime ! ; la libido est débloquée, même si non assouvie, et je la laisse s'exprimer, et vivre... Compte tenu de la stabilité de mon état, je souhaiterai continuer le travail avec vous et votre vue. Je souhaiterai vous consulter pour établir le remède suivant, ou la continuité de certains, pour passer au mieux le mois à venir...


Christine (Alpes de Haute-Provence), août 2012.


Suite à nos derniers messages, je viens vous livrer comme je vous l'ai promis mes premières impressions du traitement homéopathique que vous m'avez donné à suivre. C'est un travail d'introspection un peu long à mettre par écrit, mais c'est aussi une période d'évolution très intense pour moi portée en ce moment par mon noeud nord (conjoint à pluton) : le passé qui est revisité en profondeur... (...) Avec Natrum Muriaticum, il y a le sentiment de revivre les choses de la vie courante avec un peu plus de légèreté qu'auparavant, une forme de libération ; surtout d'une certaine forme de culpabilité, qui semble vouloir me quitter et qui m'empêchait grandement d'agir... ça c'est la deuxième chose très importante que je ressens ! Est-ce Natrum Muriaticum qui semble m'aider à lever définitivement cette omerta qui m'a toujours empêchée d'avoir de réels échanges avec le monde depuis l'enfance, je ne sais pas réellement, je le suppose... Tout cela demande encore à se préciser, ce n'est qu'un début. Mais je crois avoir déjà débroussaillé le plus gros ! Je vous suis très reconnaissante d'avoir souhaité recueillir mes impressions, car cela m'aide assurément beaucoup à les comprendre en vous les présentant... Comme quoi la résilience n'est peut-être pas une utopie !


Gérard (Seine-et-Marne), octobre 2013.


La prise de Pulsatilla de samedi a été très bien suivie d'effet puisque je me suis remis à dessiner aprés m'être pratiquement arrêté 9 mois ! Je pense d'ailleurs qu'il faut que j'axe mes énergies sur cette création concrète et assez professionnelle... Je tenais à vous renouveler ma confiance et mon estime sincère.


Geneviève (Haute-Savoie), janvier 2014.


Faisant suite à notre entretien téléphonique, de ce lundi soir, je vous remercie encore pour votre éclairage.

(Un mois plus tard...)
Je me permets de vous envoyer ce petit mail, car depuis une semaine, j’ai une douleur dans le coude gauche, le matin, cela me tire du lit, ce sont des douleurs articulaires, l’annulaire et le majeur sont enflés. Phosphorus n’a pas été très flagrant... sauf peut-être au niveau de la circulation, les veines sur le pied ont pratiquement disparues. Mais tout le côté gauche, épaule, bras, coude, main sont douloureux. Le temps humide y est peut-être pour quelque chose, car je ne me sens pas fatiguée plus que ça...


Nathalie (Yonne), mai 2014.


Tout d'abord merci+++ pour votre recherche, incroyablement juste : je viens de lire l'article sur Phosphorus de votre site, c'est comme si vous parliez de moi... Incroyable ! Je fonce à la pharmacie, c'est exactement moi !

(Le soir même...)
Je vais à mon cours de danse, plus légère, j'ai pris 3 granules.

(Huit jours plus tard...)
Un petit mail pour vous dire que les remèdes semblent m'apaiser, et m'aider à trouver du calme intérieur, évidemment le début d'une période de congé tant attendue y contribue, je vous tiens au courant, merci encore.


Vincent (Paris), juillet 2014.


Je tenais encore à vous remercier pour ce moment passé en votre présence. Ce fut libérateur et cela commence, je le sens, à faire son effet doucement.


Sébastien (Alpes Maritimes), octobre 2014.


Je vous remercie pour votre analyse me concernant. J'ai effectué un test d'homéotype dans un livre du Docteur Alain Horvilleur et les résultats sont quasi identiques.


Anne-Marie (Nord), septembre 2015.


Rentrée de vacances hier, j'en profite pour vous dire que j'ai mis joyeusement à profit vos précieux conseils... J'ai laissé à la maison le surmenage mental et intellectuel... Le repos, le soleil et la lumière m'y ont aidé... J'ai complètement "lâché prise". Pulsatilla et Nux Vomica également, surtout Pulsatilla.

(S'agissant de la consultation prise pour son fils...)
Cette longue "conversation" va me permettre d'adapter mon discours face à mon fils. Je suis éblouie par la justesse de votre analyse et je réalise de nouveau que les astres sont très parlants. Notre chemin de vie est inscrit en nous dès notre conception. Outre le traumatisme de l'adoption, je comprends mieux les difficultés qu'il rencontre. Le plus difficile maintenant va être de lui faire accepter les doses homéopathiques. Je vais certainement faire ressortir l'atout "créatif" que cela peut lui apporter en rapport avec sa passion. Je me permettrai de vous tenir au courant. Vous êtes une aide précieuse pour moi, je tiens à vous en remercier sincèrement.

(Neuf jours plus tard...)
À mon grand étonnement, mon fils a bien accepté les doses homéopathiques. Il a même été intéressé par la démarche que j'ai eue avec vous. Je ne lui ai pas caché que vous aviez fait son thème (sans rentrer dans le détail). Il est ouvert au dialogue, trouve cela intéressant. J'acquiers une attitude plus positive avec lui. De plus, sa psychologue semble pouvoir confirmer son syndrome Asperger. Nous adoptons mon mari et moi un discours adapté à ce handicap... Je ressens ça comme une ouverture, j'ai été surprise par l'attention qu'il a porté à ce que vous faites, homéopathie/astrologie. Il a été très curieux et m'a posé des questions de qualité. Vous imaginez ma joie, moi qui me torturais l'esprit pour savoir comment lui présenter tout ça ! Quelle que soit votre réponse, je vous réitère ma gratitude.


Marie-Christine (Bouches-du-Rhône), novembre 2015.


Après vous avoir eu au téléphone, j'ai rencontré mon médecin homéopathe et je lui ai parlé de Aurum et Lachesis et pourquoi ces 2 remèdes. Il était surpris, mais il est resté ouvert en m'expliquant qu'Aurum était un remède qu'il donnait rarement parce que un peu "compliqué à manipuler". Il est donc resté très prudent pour commencer en me donnant une dose d'Aurum en 9ch que j'ai prise ce matin et une dose de Lachesis 12ch pour samedi. J'ai lu avec beaucoup d'attention votre description concernant Aurum sur votre site et j'ai été très touchée par son contenu tout comme je l'avais été pour Pulsatilla. Concernant Lachesis je me retrouve un peu moins mais peut-être y-a-t-il un arbre qui cache la forêt.

(Le lendemain...)
Je voulais vous remercier, la prise d'Aurum hier a été une expérience incroyable, j'étais dans tous les paramètres vus avec mon médecin dans la "déprime" totale, la prise d'Aurum a été un moteur qui m'a propulsé de l'autre côté de la rive. Une énergie incroyable avec même hier une certaine peur d'avoir trop d'énergie et d'être dans une phase maniaque comme on peut le dire pour un bipolaire. Ce que je ressens aujourd'hui est indescriptible, une sérénité, une prise de conscience que ce que je veux c'est me choisir Moi et ne plus laisser cette partie de moi qui adore me tirer vers le bas en me racontant d'horribles films d'horreur, m'autoriser à choisir la guérison plutôt que le mal-être et la souffrance. Je ne sais pas si tout cela aurait pû être possible avant, et après tout peu importe, l'important c'est que cela se passe maintenant et qu'enfin je puisse atteindre cet endroit où je peux enfin être heureuse quoi qu'il se passe à l'extérieur de Moi. Encore merci pour votre aide, vous ne savez même pas ce que vous avez réussi à faire. Bien Chaleureusement.


Olivier (Eure), avril 2016.


La première phase de traitement de ma mère est maintenant terminée depuis quelques jours. Quelques infos : le scanner passé courant mars montre une régression de la tumeur de 30 mm à 22 mm environ. Même si on n’en est clairement pas débarrassé, cela montre que l’ensemble des traitements réalisés, dont le vôtre, ont fait leur œuvre. On se propose donc de poursuivre sur la même veine. Aussi je reprends donc contact avec vous pour définir ensemble la suite à donner, ainsi que les modalités associées. Très cordialement.

(Six mois plus tard...)
Le protocole étant terminé, je vous propose de me transmettre la suite. À noter que la suite est demandée par ma mère. Elle m’a fait un retour extrêmement positif sur la prise de votre ordonnance, dont elle ressent physiquement les effets.


C.O. (Colorado - USA), juillet 2016.


I am back in the USA for 2 weeks now. I took the last remedy last night (Lachesis mutus). I have had no weirdness or "bad" effects. In fact, I'd say the timing of both your reading and taking the remedy has been divinely orchestrated and has been a very high vibration of healing. Thank you very much for your gifts / insights.


Marie Lise (Ain), août 2016.


Suite à notre entretien de la semaine dernière, je tiens à vous remercier. En effet, cette séance m'a permis une compréhension plus claire sur mes interrogations. Et de par vos connaissances éclectiques, vous apportez une vision ouverte et nouvelle sur les questionnements, sans pour autant tomber dans le stéréotypé. Merci pour votre écoute.


L.C. (Paris), octobre 2016.


J'ai pris le traitement Pulsatilla 15 CH en dose le jour de la pleine lune (dimanche 16/10) mais je dirai que cela ne m'a pas réussi. Je me suis sentie "à côté de mes baskets" toute la journée, je me suis sentie vieille et déprimée (ce qui n'est pas dans mon habitude) et hier lundi j'ai été très émotive (yeux humidifiés par les larmes à la suite d'un coup de stress au travail ce qui n'est pas du tout dans mes habitudes je gère habituellement bien le stress et habituellement je ne me laisse pas submerger par les émotions, particulièrement dans un contexte professionnel). Aussi vous m'aviez parlé d'alterner avec Lachesis, est - ce qu'il ne faudrait pas que je tente d'alterner les 2 ? Devrais- je plutôt prendre Pulsatilla à la nouvelle lune si cela ne m'a pas réussi à la pleine lune ? Je vous remercie.

(Quinze jours plus tard...)
Comme convenu, j'ai pris la dose Pulsatilla à la nouvelle lune et je pense que cela m'a mieux réussi qu'à la pleine lune: est -ce possible ? Je me sens plus apaisée et sereine dans ma vie de femme. J'ai l'impression que jusqu'à présent je cherchais à "prouver": prouver que j'étais encore jeune, prouver que je suis sportive, prouver que je suis "cool", sympa, prouver que je suis "quelqu'un de bien". Il me semble m'être détachée de ce côté "prouver" pour "être", sans rien avoir à prouver justement. Etre moi-même, être heureuse, être "en phase" voilà qui me semble beaucoup plus intéressant que "prouver" ... Néanmoins, je repense toujours à essayer Lachesis car je suis parfois mauvaise langue, je ne supporte pas les vêtements serrés. Je continue à avoir des problèmes de sommeil (difficultés d'endormissements, réveils nocturnes pendants plusieurs heures, le matin je suis très fatiguée au réveil par manque de sommeil).

Enfin cela m'a apaisée de savoir que je suis née un jour d'éclipse de Lune je comprends mieux certains "manques" que j'ai pu ressentir et cela m'apaise de constater qu'il y a une raison et que je peux limiter les effets en m'apportant, en compensation, autant de douceur, de "mère nourricière" et de féminité que possible.

Voilà pour le résumé, pouvez-vous m'indiquer s'il vous semble adéquat que j'essaie Lachesis à la prochaine pleine Lune et si oui en quelle dilution ? En outre, pensez vous qu'il serait intéressant que je prenne en plus de globules en dehors des phases de nouvelle lune / pleine lune ou il est mieux que je me limite à des doses aux phrases nouvelle lune / pleine lune ? Je vous demande cela car j'ai senti que ma dose avait agit et que j'ai eu envie de prendre en plus, les jours suivants, des globules. Je vous remercie d'avance. Bien astralement.

(Quinze jours plus tard...)
J'ai bien pris la dose Lachesis qui a été un réél soulagement dans le sens où j'ai senti un dénouement s'opérer. En revanche et je pense que c'est un des effets d'aggravation qui traduit une efficacité, j'ai eu une sensation de constriction au niveau du cou et un gonflement et des douleurs aux oreilles principalement à gauche (de lundi à mercredi inclus). J'ai même consulté le généraliste hier car je pensais avoir une otite mais non je n'ai rien ! J'ai pris du recul par rapport à ma collègue tout en arrivant à mieux l'accepter et je ne me livre plus aux cancans et autres ragots de bureau, ce qui est un réel soulagement, une bouffée d'oxygène dans mon quotidien. Je prends également un peu de distance par rapport aux affaires de famille disant qu'"on a tous besoin d'air". Je dirai que c'est l'effet de Lachesis, une bouffée d'air frais, d'oxygène, une prise de recul et de hauteur par rapport aux difficultés quotidiennes enlisantes. Je pense donc continuer selon le protocole que vous m'avez donné Pulsatilla 15 CH à la nouvelle lune et Lachesis 9 CH à la pleine lune. Encore merci pour tout. J'ai parlé de vous à ma sœur qui va peut être vous contacter. Bien astralement.


Christian (Hauts-de-Seine), décembre 2016.


Cher Scarabelli, Je reviens vers vous à propos du psoriasis en plaques sévère dont je suis atteint depuis plus de trente-cinq ans, et qui, petit à petit, en est arrivé à couvrir 15 à 20% de ma surface corporelle, et ce, malgré tous les traitements médicaux classiques que je n’ai jamais cessé de suivre.

Pendant les trois mois suivant notre première rencontre, j’ai pris à chaque quartier de lune la dose de lycopodium 15CH que vous m’avez prescrite – et qui est aussi le remède de fond que me donne mon médecin homéopathe. J'ai également un peu utilisé localement le vinaigre de cidre, mais trop sporadiquement pour que cela soit significatif. Malgré mon manque de sérieux dans l’application du traitement local, j’ai noté une légère amélioration dans la nature des plaques qui sont devenues moins squameuses.

Puis, l’événement que vous m'aviez prédit pour fin 2016 a eu lieu – à ma grande surprise – et nous nous sommes revus. Lors de cet échange plus poussé, au cours duquel j’ai pu apprécier la justesse et la profondeur de votre vision – aussi bien du monde que de ma personne – vous m’avez donné deux huiles essentielles pour remplacer le vinaigre de cidre.

Décidé cette fois à donner sa chance à votre traitement, j’ai commencé d’une part à utiliser le vinaigre de cidre correctement chaque matin après la douche, d’autre part, à appliquer en complément une goutte d’huile essentielle de géranium sur chaque main. A peine deux jours plus tard, le résultat a été spectaculaire : les squames qui recouvraient les plaques ont disparu sur les régions traitées. J’ai donc intensifié le traitement, avec beaucoup de précautions toutefois, afin d’éviter tout effet secondaire en raison de la puissance du parfum, et ai appliqué l’huile essentielle très parcimonieusement sur quelques plaques plus importantes.

Ma surprise a été totale. Les squames ont disparu à plus de 9O%, et j'ai cessé de semer mes croûtes blanches partout où j’allais dans l’appartement tel un petit Poucet d’un nouveau genre. De plus, ma peau, qui, après chaque douche, se transformait en véritable peau de crocodile (expression authentique de ma femme) est redevenue douce et a cessé de me brûler. Effet collatéral : les innombrables crèmes que j’étais contraint d'utiliser pour protéger tant bien que mal ma peau sont devenues inutiles.

Ne serait-ce que pour la disparition pratiquement totale des squames, votre traitement est une véritable bénédiction. Autre effet collatéral : cette amélioration spectaculaire m’a permis de récupérer au bas mot 90 minutes par jour, temps qu’il me fallait pour crémer sempiternellement les zones touchées. Il me semble noter un début de cicatrisation sur quelques plaques, mais il faudra du temps pour avoir confirmation de cette réjouissante constatation.

Je ne manquerai pas de revenir de nouveau vers vous dans quelques semaines vous faire part de l’évolution de la situation, notamment avec l’utilisation de la deuxième huile essentielle, Niaouli, que je n’ai pas encore commencé à utiliser. Tous les espoirs sont permis. J’ai vu ces dernières années ma conception de la médecine bouleversée de fond en comble, par la découverte merveilleuse des bienfaits de l’homéopathie il y a cinq ans, et celle, encore plus stupéfiante de l’astrologie homéopathique : soyez en abondamment et chaleureusement remercié.


Antoine (Puy-de-Dôme), avril 2017.


Bonsoir Scarabelli et merci encore de l’entretien téléphonique d’hier. Merci pour votre écoute bienveillante et votre perspicacité étonnante. Cela m’a ouvert des horizons riches et permis de comprendre mon fonctionnement et celui de mon entourage... Du coup, cela me soulage immédiatement car, en levant des incompréhensions, cela me permet de mieux me positionner plus intelligemment ! Autrement dit, avoir la vue éclaircie rassure, car on sait comment agir efficacement désormais.


A. N. (Ille-et-Vilaine), novembre 2017.


Premier contact (10/11/2017)
Je souhaite réaliser cette consultation pour soigner, ou tout du moins essayer d'améliorer, deux problèmes de santé. Premièrement, et c'est ce problème qui est prioritaire, j'ai beaucoup de mal à rester concentré, en particulier lorsque j'essaie d'étudier. Ce problème est apparu environ à l'age de 15-16 ans. Pour donner une métaphore, lorsque je m'installe sur mon bureau et essaie de me concentrer, je ressens ce que pourrait ressentir un poisson hors de l'eau, à savoir retourner au plus vite dans l'eau. De la même manière, je me sens oppressé lorsque j'essaie de travailler, et je n'ai qu'une envie, celle de m'arrêter et de faire une autre activité. Lorsque je travaille, je suis un peu comme en "apnée", ce qui explique que je suis obligé de travailler par petites séquences de 15-20 minutes. Et même pendant ces séquences, mon attention dévie vers tout et n'importe quoi, pour vu qu'il ne s'agisse pas du sujet sur lequel j'essaie de réfléchir. Le problème est particulièrement délicat dans la mesure où mes études exigent un investissement important. Lorsque je me compare à mes camarades de classe, je m'aperçois que ces derniers ne ressentent pas de difficulté ou de gêne excessive à se mettre au travail, puis à rester concentré sur leur tâche. Par contre, lorsque je travaille, je focalise mon attention au maximum et essaie d'être le plus productif possible. Afin de diminuer les pensées involontaires qui me viennent lorsque j'essaie de travailler, avant de commencer, j'effectue toutes les autres tâches qui m'incombent (ménage, courses, vaisselle, manger, coups de téléphones à passer etc.) Ce problème a causé une chute spectaculaire de mes résultats scolaires, mais j'ai réussi à travers ces "dispositifs" et ces préparations de remonter un peu la pente et je parviens bon gré mal gré à assurer des résultats acceptables. Mais j'ai l'impression de devoir batailler deux fois plus qu'un individu lambda qui ne souffrirait pas de cet état.

Le second problème de santé est un problème physique au niveau de ma mâchoire, côté droit essentiellement. C'est ce que la médecine désigne sous le nom de problèmes d'ATM (articulation temporo-mandibulaire). Lorsque je mastique, ou même lorsque j'effectue simplement un mouvement d'ouverture/fermeture de la bouche, ma mâchoire fait un bruit de claquement, et craque également très souvent. Lorsque j'étais plus jeune, dans les 7-10 ans, lorsque je me réveillais et ouvrais la bouche, mes mâchoires craquaient. J'ai fait l'erreur, il y a de ça 3 ans, de forcer sur ma mâchoire pour essayer de faire sortir un craquement bloqué, et depuis ce jour, ma mâchoire est luxé du côté droit (ou plutôt il s'agit de subluxations). Fort heureusement, la symétrie de mon visage est conservée (cela ne se voit pas), mais s'entend quand même un peu (en particulier lorsque je mange avec d'autres personnes). De ce fait, mes muscles de la mâchoire sont très tendus tout au long de la journée, même si au réveil, du fait du sommeil, ma mâchoire semble plus reposée, bien que cela ne dure pas très longtemps, car après le petit-déjeuner la mâchoire commence déjà à fatiguer. J'ajoute que j'ai de manière générale des articulations assez "fragiles" qui craquent beaucoup, en particulier mon épaule droite, mais aussi mes coudes, poignets, genoux ou chevilles. Egalement des craquements au niveau du dos mais cela ne va pas jusqu'à la gravité du problème d'ATM.

Je me suis tourné vers l'homéopathie car j'ai déjà eu une bonne expérience avec un traitement. Souffrant d'impériosité urinaire, je me suis auto-médiqué avec du Belladonna 9ch il y a quelques mois et j'ai ressenti une amélioration, bien que le problème ne soit pas tout à fait résolu. Une amélioration au moins, car la médecine allopathique s'est révélée inefficace et inopérante malgré plusieurs examens (irm, radios, prise de médicaments). J'ai essayé divers autres médicaments homéopathiques, mais jamais très longtemps pour guérir mes différents problèmes (silicea, phosphoricum acidum, kalium phosphoricum, lycopodium clavatum pour des cheveux grisonnants de manière précoce). N'étant pas convaincu par l'automédication, j'ai décidé de me référer à un spécialiste du domaine, ayant de l'expérience, et dont la prescription créera en moi un état de confiance et d'ouverture au traitement.

Premier retour (07/12/2017)
Je me permets de vous réécrire par rapport au traitement homéopathique (Pulsatilla 15CH) que vous m'aviez prescrit lors de notre entretien concernant les deux problèmes de santé/psychologiques que je vous avais évoqués. Ma quatrième et dernière prise de Pulsatilla est prévue pour ce dimanche.

Au niveau des symptômes, je pense avoir remarqué une légère amélioration pour mon problème de concentration, qui reste encore limitée. Toujours sur le plan mental, je pense bénéficier d'un léger regain d'énergie et de confiance en moi. Malheureusement, pour mon problème d'ATM, il ne semble pas y avoir de grande amélioration jusqu'à présent. Sans doute qu'il faut plus de temps pour soigner ces problèmes assez anciens.

Par ailleurs, comme vous me l'aviez conseillé, j'ai profité du week-end dernier pour aller à la plage. Changer d'environnement m'a permis de décompresser et de faire un peu respirer mon cerveau. J'essaie, comme vous me l'aviez suggéré, d'agir de manière un peu plus "ronde", enveloppée, plutôt que de manière carrée et cassant. Mais pour l'instant j'ai un peu de mal à me départir complètement de mes habitudes de pensées/d'agir où je suis presque toujours structuré à l'extrême. Je fais par ailleurs plusieurs séances de méditation par jour qui me permettent de mieux canaliser mon flot de pensées, mais disons que c'est plus un "calmant" qu'autre chose.

Je me demande donc comment poursuivre ce traitement. Faut-il le poursuivre au même dosage/fréquence, et comme il s'agit d'un traitement de fond, peut-on continuer à le prendre sur le long terme pour qu'il montre tous ses effets ?

Deuxième retour (07/01/2018)
Je reviens vers vous pour vous donner des nouvelles sur le dernier protocole que vous m'aviez proposé, et qui se termine demain avec la dernière prise de Pulsatilla 15 CH. J'ai remarqué une amélioration de mon problème d'ATM au cours de ce protocole. En effet, bien que les subluxations continuent lors des mouvements d'ouverture/fermeture, je sens que l'articulation se "remet en place" petit à petit. Je remarque par exemple que les bruits lorsque je mastique sont un peu moins forts qu'auparavant.

Concernant mon problème de concentration / focalisation, je remarque aussi une amélioration. Bien que je ne sois pas encore en mesure de travailler entièrement normalement, les difficultés que je rencontre (flot de pensées qui parasitaient ma concentration, démotivation et manque de confiance en mes capacités qui en résultaient) semblent perdre en intensité.


*** Consultation d'astrologie homéopathique ***

découvrez votre remède de fond !

À partir de vos coordonnées de naissance exactes (date, heure et lieu précis),

et de trente minutes d'entretien, Scarabelli déterminera votre similimum.


Conformément aux lois, nous proposons une aide à l’acquisition d’un bien-être physique et émotionnel

qui ne relève pas du domaine médical, ni paramédical, mais leur est complémentaire.


Conformément à la loi n° 2002-303 du 4 mars 2002, les techniques utilisées ou transmises

ne relèvent pas de l’utilisation d'un titre professionnel.

PLANÈTES
SIGNES ZODIACAUX
ÉLÉMENTS
REMÈDES

Abréviations

PLANÈTES : Soleil : So - Lune : Lu - Mercure : Me - Vénus : Ve - Mars : Ma - Jupiter : Ju - Saturne : Sa - Uranus : Ur - Neptune : Ne - Pluton : Pl

ÉLÉMENTS : Feu : F - Terre : T - Air : A - Eau : E

SIGNES : Bélier : Be - Taureau : Ta - Gémeaux : Ge - Crabe (Cancer) : Cr - Lion : Li - Vierge : Vi

Balance : Ba - Scorpion : Sc - Sagittaire : Sa - Capricorne : Ca - Verseau : Ve - Poissons : Po

Mise à jour : jeudi 3 septembre 2020

© 2002-2020 Scarabelli - Tous droits réservés - Conception et réalisation : Scarabelli
« Le Chat Botté », Association Loi 1901, déclarée lundi 1er janvier 2018 à la préfecture de l'Oise, sous le n°W604005046